Les belles choses que porte le ciel

 

9782253125815FS

J’avais envie de partager mon coup de coeur pour ce magnifique texte de Dinaw Mengestu, qu’on dirait façonné dans la matière vivante de l’émotion et de la sensibilité. Comme si je me trouvais devant l’artiste au travail, il m’a donné la sensation d’expérimenter avec lui, au fil des phrases, sous la forme de déambulations dans le temps et l’espace,  des chemins qui modifient la réalité et permettent d’approcher l’indicible et de découvrir un après, ou même, plus surprenant, un avec lui.

Autour du Logan Circle, des vies se détruisent, se déconstruisent ou se construisent, sensibles au regard qu’on porte sur elles. L’écriture respectueuse et délicate de Dinaw Mengestu permet à la lumière de se glisser dans le quotidien sombre des laissés pour compte et envisage, comme par un miracle silencieux, le bonheur là où on ne l’attend pas.

Les belles choses que porte le ciel / Dinaw Mengestu. Le livre de poche, 2007.

Sur Babord+ : http://babordplus.univ-bordeaux.fr/notice.php?q=id:2161202

Cannes, la Palme d’Or : « Moi, Daniel Blake » de Ken Loach

Moi, Daniel Blake :Ken Loach, 2016

Moi, Daniel Blake / Ken Loach, 2016

En attendant de pouvoir voir au cinéma la Palme d’Or du Festival de Cannes, décernée cette année au film « Moi, Daniel Blake« de Ken Loach, vous pouvez retrouver l’œuvre et les combats du réalisateur anglais dans les bibliothèques de l’Université Bordeaux Montaigne.

Reflets du soleil sur la selection des BU :-)

À lire également dans la presse, les nombreuses réactions dans les médias. Pour lire en ligne, tapez Ken Loach dans Europresse.

Vous y trouverez les articles du Monde qui titre sobrement lundi 23 mai :  « Festival de Cannes : la Palme d’or pour Ken Loach » et présente l’ensemble du palmarès, Le Figaro qui revient sur les nombreuses récompenses reçues par le réalisateur à Cannes (« Ken Loach: un parcours cannois semé de récompenses », Le Figaro.fr, lundi 23 mai 2016).

Beaucoup de commentaires sur la conscience « de gauche » qui serait à l’œuvre dans l’attribution de cette Palme et sur ses usages politiques en France comme par exemple Challenges qui titre « Ken Loach, BHL: quand Cannes renoue avec sa conscience de gauche » (Challenges, Lundi 23 mai 2016) ou Le Point qui affirme « Cannes 2016 : Palme de la récupération politique » (Le Point.fr, no. 201605,  lundi 23 mai 2016).  L’AFP recense ces critiques dans son article « Ken Loach Palme d’or à Cannes: un choix conventionnel sous le feu des critiques » (AFP – Journal Internet AFP lundi 23 mai 2016.).

D’aucuns auraient préféré sacrer « Toni Erdmann » de Maren Ade. Télérama l’aurait attribué à « Paterson », de Jim Jarmusch.

Vivement que tout cela sorte au cinéma pour que nous puissions chacun décerner notre palme.

 

WACINY LAREDJ

Le mardi 10 mai 2016 à l’Université Bordeaux Montaigne aura lieu la rencontre avec l’écrivain  algérien Waciny Laredj. Auteur de plusieurs romans, Waciny Laredj est né en Algérie, a fait ses études en Syrie et actuellement vit  à Paris où il enseigne la littérature à la Sorbonne. Ainsi, ses livres sont le fruit de croisement de plusieurs cultures. Son œuvre s’impose aujourd’hui comme l’une des plus significatives de la littérature algérienne d’expression arabe.

A l’occasion de cette rencontre la bibliothèque LE-LEA vous propose une sélection d’œuvres de cet écrivain.

Plus d’informations sur le site de l’Université.

Wasany

Festival du film d’histoire de Pessac : à l’heure du Proche-Orient

 

L’Orient est un territoire propice au fantasme. L’imaginaire qui transparaît à travers les films (Lawrence d’Arabie de David Lean) et la littérature (Les Mille et Une Nuits) est fécond. Pourtant cette dimension irréelle contraste fortement avec la dure réalité d’aujourd’hui : celle d’une zone de conflits et de tensions.

Cette opposition est l’un des sujets abordés à l’occasion du 26ème Festival international du film d’histoire à PESSAC. La manifestation, qui a lieu du 31 mars au 3 avril, propose une série de projections, mais aussi des débats sur des thématiques actuelles propres à cette partie du monde.

Affiche un si Proche Orient

Intitulé cette année « Un si Proche-Orient », ce rendez-vous est l’occasion de redécouvrir la monumentale richesse historique d’une région, la création artistique présente (notamment cinématographique), mais aussi de discuter des perspectives futures.

Une bibliographie vous permettra de mieux appréhender les enjeux dans un contexte social complexe. La bibliothèque histoire/histoire de l’art (Élie Vinet) vous propose en parallèle une exposition où tous les livres sont empruntables.

Bonne lecture !

Rencontres poétiques à l’Université Bordeaux Montaigne

Capture

À l’occasion du Printemps des poètes 2016 intitulé : « Le grand vingtième siècle, 100 ans de poésie », la BU de Lettres et Sciences Humaines vous propose aux 2e et 3e étages de découvrir ou de mieux connaître quelques uns de ces poètes, des plus anciens tels que : Guillaume Apollinaire, Paul Valéry, René Char, Aimé Césaire, Léopold Sédar Senghor ou Jacques Rabemananjara aux plus récents, comme : Andrée Chédid, Sophie Loizeau, Lilaine Wouters (Prix Apollinaire 2015).

Ce Printemps des poètes célèbre aussi les 50 ans d’existence de la collection « Poésie/Gallimard », dont plusieurs volumes sont présentés au 3e étage.

Consultez la sélection d’ouvrages.

Enfin, le jeudi 24 mars 2016 l’Université Bordeaux Montaigne reçoit trois poètes majeurs de la scène poétique française : Anne Parian, Pierre le Pillouër et Jérôme Mauche.

Rendez-vous dans le hall du bâtiment administratif entre 12h30 et 13h30, suivi d’un temps de rencontres à 14h à la salle de spectacle de la Maison des Arts. La journée se clôturera à 18h à la librairie Mollat.

Plus d’infos

È morto Umberto Eco

Il Manifesto : quotidiano comunista titre le dimanche 21 février 2016 : « L’Eco nel mondo ».

La mort d’Umberto Eco a renvoyé effectivement un écho douloureux dans le monde.

Romancier universellement reconnu pour « Le nom de la rose » ou « Le pendule de Foucault », il est également  un chercheur passionné et engagé, sémiologue et essayiste.

Explorateur de notre monde contemporain, son œuvre foisonne de pensées et d’analyses sur des sujets aussi divers que les médias, l’esthétique, l’art ou la littérature.

Sa curiosité intellectuelle n’avait qu’une limite qu’il a atteinte le 19 février 2016…

Umberto Eco1

Exposition à la Bibliothèque LE-LEA

Dans vos bibliothèques