Et ma soeur ? Elle peut venir ?

Et oui, votre grande sœur peut venir librement à la bibliothèque. Elle peut consulter les livres d’art, visionner des films japonais, faire ses recherches (documentaires !) sur internet et les imprimer.

Et votre Papa aussi peut venir.

Les bibliothèques universitaires sont ouvertes à tous. Selon les cas, le public extérieur aura un droit d’inscription à payer pour emprunter. Mais la consultation est libre et gratuite pour toutes les personnes majeures. Alors …

On attend vos parents, vos frères et vos sœurs … il n’y a que le chat qui ne peut pas entrer !

Des mots si doux pour de si belles ombres

Une chanson populaire disait  il y a quelques années  « il avait les mots ». Le héros n’était pas Sepúlveda et il n’y était pas question de littérature.  Mais c’est l’expression qui me vient : ce monsieur Sepúlveda a  l’art de la séduction littéraire. Et ces ombres qu’il nous fait rencontrer dans ce livre sont de celles qu’on aimerait croiser tous les jours. Ils sont vieillissants, bedonnants, grincheux, portés par des idées  d’un autre âge dont ils ne savent plus vraiment que faire. Et sous la plume de Sepúlveda (ou plus sûrement sous le clavier de son ordinateur mais l’expression frappe moins), ils trouvent à nous transmettre un peu de cet idéal qui animait les communistes chiliens des années Allende. D’un coup, on est ombre avec eux, on revit les rêves du Chili d’Allende, la terreur des années Pinochet, la peur et l’espoir qui ne disparaissent jamais.

« La liberté est un état de grâce et on n’est libre que pendant qu’on lutte pour elle ». Voilà l’artiste. Merci à lui.

Bon, vous l’aurez compris, je suis sous le charme. Merci aux enseignants de l’IJBA d’avoir fait acheter ce petit bijou qu’on trouvera au CRM de l ‘IUT/IJBA et à la BU de Lettres. Du coup, j’ai relu « le vieux qui lisait des romans d’amour », pour rester avec lui.

Si vous succombez aussi, n’hésitez pas à le dire (sous forme de commentaire par exemple), ce genre de coup de foudre est de ceux que l’on partage volontiers. Je veux bien créer un groupe facebook des fans de Sepúlveda. Mais ça existe sûrement déjà.

L’histoire de France s’écrit toujours

Féodalités, le 2e volume de la collection écrit par Florian Mazel

Lors de la dernière rentrée, une nouvelle collection d’histoire de France parue de 2009 à 2011, a fait son entrée dans les programmes d’histoire médiévale. Nous pourrions penser de prime abord que le projet d’écrire sur ce sujet ne peut consister qu’en une reprise des nombreuses histoires de France, générales ou thématiques parues notamment ces 30 dernières années. Cette réalisation nous rappelle au contraire qu’une science y compris « humaine », est soumise aux tensions de l’innovation. Dans son introduction vidéo à cette collection « Histoire de France » qu’il a dirigé chez Belin, Joël Cornette nous convie à pied d’œuvre du « chantier permanent » de l’histoire. En 13 volumes, vingt historiens reprennent le cours d’un récit pourtant maintes fois parcouru depuis le XIXème siècle.

Cette collection se singularise tout d’abord par son soucis de confronter le récit et l’analyse à la méthode avec la présence d’un chapitre récurent « L’atelier de l’historien ». Le lecteur est ainsi entrainé à questionner l’histoire en cours de rédaction, ses méthodes et ses problématiques. Le recrutement opéré dans le cadre de cette œuvre collective constitue ensuite l’autre caractéristique remarquable. En effet, les spécialistes mis à contribution ne sont pas encore issus de la frange des historiens consacrés. Cette génération apporte un regard neuf forgé à l’actualité d’objets historiques récemment investis.

Pour consulter et emprunter les ouvrages de la collection, rendez vous à la Bibliothèque universitaire de Lettres et à la Bibliothèque Elie Vinet et retrouvez les références de chaque volume dans Babord+ (Recherche « histoire france belin cornette »)

Mais OU ET SAUF (Ornicar) ?

Il était une fois, un bibliothécaire  … Image
qui savait jongler avec les  ET, les OU et les SAUF,  alpha et oméga de la formation documentaire, esperanto indispensable à l’interrogation des « bases de données ».

Tout cela, devient un peu dépassé face aux nouvelles interfaces à travers lesquelles les éousauf disparaissent au profit de phrases plus explicites (chercher tous ces mots, chercher sans aucun des mots suivants …). Tant mieux,  les éousauf ne sont pas toujours simples à expliquer … Les outils du Web 2.0 sont beaucoup plus séduisants.

Un guide présente toutes ces excitantes petites applications destinées à la recherche et à la mise en forme des informations : logiciel permettant la recherche de graphiques, la capture d’écran, la gestion des mots de passe, les cartes mentales, la reprise d’un texte sous forme de nuages de mots …  15 pages d’adresses diverses  … Delicious !

C’est ici

Chut !

Naughty Secrets - Steven Depolo (CC-BY)

Chut !

Non, nous n’allons pas vous rappeler qu’il est nécessaire de parler à voix basse dans les bibliothèques, on sait bien que vous êtes déjà au courant !

Nous allons par contre profiter de cet article et du retour en grâce du cinéma muet pour vous rappeler qu’avant Jean Dujardin d’autres se sont livrés à l’exercice et que nous avons des traces de ces expériences dans les bibliothèques bordelaises :

Et pour en revenir à Jean Dujardin, Brice de Nice ne fait pas partie des collections des BU mais The Artist est arrivé, vous pouvez donc l’emprunter !

De nouveaux ouvrages à l’Infothèque Isic !

De nouveaux ouvrages, la plupart d’édition 2012, viennent d’être ajoutés aux collections de l’Infothèque Isic.

Ces nouvelles acquisitions représentent une partie de la dernière commande d’ouvrages 2012, composée de bibliographies d’enseignants Isic, de demandes bibliographiques d’étudiants et d’une veille sur l’actualité documentaire en Info-Com.

Vous pouvez découvrir ci-dessous la liste des ouvrages à présent disponibles à l‘Infothèque et visibles sur le catalogue Babord + et Sudoc.

Nous attendons la suite de la commande et vous tiendrons au courant de la liste des nouveaux ouvrages attendus.

D’autres acquisitions sont actuellement en cours de traitement, ils représentent des dons des enseignants Philippe Loquay et Thierry Lancien de l’Isic, Bordeaux 3.

Bonne lecture ! Pour télécharger cette liste en pdf cliquez ici ! et pour la consulter en ligne, cliquez sur lire la suite. Lire la suite

Un atelier d’écriture en ligne à Bordeaux 3

Dans le cadre d’un enseignement animé par Jean-Michel Devésa, enseignant-chercheur à l’université, un blog a été mis en ligne, les carnets Montaigne. Tout à la fois « atelier d’écriture et revue en ligne », cet espace est alimenté par les étudiants en troisième année de la Licence de Lettres Modernes mais aussi par d’autres personnes de l’université. Via un partenariat avec la librairie Mollat, des rencontres avec différents écrivains sont régulièrement organisées. Ce fut le cas il y a quelques mois avec Marie Darrieussecq, dont vous trouverez de nombreux romans dans nos bibliothèques.

"write down my name ..."

« write down my name … » par Josef Stuefer sur FlickR (CC-BY)

Nous vous invitons à aller sur ce blog découvrir les expériences littéraires classées en catégories… des catégories très fournies, puisque leurs auteurs sont abondamment productifs. Les styles divers qui s’y développent raviront à coup sûr tout un chacun. En tout cas, nous, on adore ! Lisez-les !