Blogs scientifiques: entre tutoriels et discours de la méthode

descartes 16 / Leo Nabuco et Renato Paschoaleto CC BY-NC-SA 2.0 / via FlickR

L’article suivant repéré il y a peu sur le web, « Gérer la documentation | Quelques considérations générales« , n’est pas une tentative de synthèse définitive d’un éminent professionnel de l’information scientifique et technique. Ce billet de blog est le fruit des réflexions d’un usager ou plutôt d’une praticienne de la documentation: Franziska Heimburger.  Cette doctorante à l’EHESS anime avec son camarade Emilien Ruiz, le blog La Boîte à Outils des Historiens, exemple typique et extrêmement riche d’un genre que je pourrais qualifier de blog scientifique.

Nous le savons tous, la recherche d’informations dans le cadre de ses études ou de ses recherches tient désormais autant de la quête de l’objet rare que d’un apprentissage du foisonnement. Les professionnels de l’information scientifique et technique qu’ils soient bibliothécaires, documentalistes ou ingénieurs déploient aujourd’hui beaucoup d’énergie pour accompagner les chercheurs et les étudiants.  Il reste cependant qu’en complément de l’apport des techniciens et des spécialistes, rien ne remplace l’expérience de ses pairs.

Institutionnalisée avec la plateforme de « carnets de recherche »,  Hypothèses.org du portail OpenEdition où l’on retrouve Emilien Ruiz aux commandes de Devenir historien-ne, la pratique du blog scientifique est dans le domaine des sciences humaines et sociales, riche du partage des expériences de méthodes et de formation aux outils numériques de la recherche sans négliger pour autant la maitrise des techniques traditionnelles.  Vous pouvez ainsi juger sur pièces, avec le blog Numismatique médiévale qui mêle les traditionnelles sciences auxiliaires de l’histoire du Moyen-âge et les flux de métadonnées (le site est malheureusement en sommeil depuis 2009).

Discussions, tutoriels, bancs d’essai, autoformation et autres arcanes du « raccourci clavier » sont autant d’informations à suivre dans la blogosphère des sciences humaines et sociales. Cette prise de conscience de l’importance accordée aux compétences numériques dans la formation du chercheur quelque soit sa discipline de prédilection est à mon sens un encouragement. Les flux RSS de ces différents blogs sont ainsi à mettre sans hésiter dans tous les bons agrégateurs et peuvent inciter (pourquoi pas?) à se lancer dans sa propre introspection méthodologique et questionner ainsi les fondements de chaque discipline.

Joyeuse « Open Access Week »

Logo Open Access / Plos (CC-0)

Logo Open Access / Plos (CC-0)

Cette semaine et comme tous les ans depuis quelques années a lieu l’Open Access Week, une semaine dédiée à la promotion du libre accès.

Le libre accès inclut :

  • les archives ouvertes, dans lesquelles les chercheurs peuvent effectuer leurs propres dépôts (HAL est la plus connue en France mais on trouve plus de 2000 archives différentes listées sur le site ROAR)
  • les revues en libre accès, dont on pourra trouver une liste sur le site DOAJ (voir par exemple les revues en libre accès en français)

Pour mieux comprendre les enjeux du libre accès et ses principes nous vous conseillons cette courte vidéo, sous titrée par le groupe Open Access France :

Et pour un retour historique sur le sujet, nous vous conseillons ce diaporama réalisé par Jean-François Lutz, de l’université de Lorraine :

Carlo Ginzburg Docteur Honoris Causa

CC-BY / CamilleStromboniCe jeudi 25 octobre 2012, Carlo Ginzburg se verra remettre les insignes de docteur Honoris Causa de l’université Bordeaux 3. La cérémonie aura lieu à 18h dans l’amphi 700.

À cette occasion, les ouvrages de cet auteur disponibles dans les BU sont exposés dans le hall d’accueil de l’université jusqu’à la cérémonie. Par la suite les ouvrages rejoindront leurs bibliothèques respectives et seront de nouveau disponibles au prêt.

En parallèle, deux journées d’études sur le thème  « Vertus de la distance. Estrangement et défamiliarisation dans l’oeuvre de Carlo Ginzburg » auront lieu les 24 et 25 octobre 2012 à la librairie Mollat et à la MSHA.

Le prix Nobel dans les BU

Mo Yan en 2008 / Johannes Kolfhaus, Gymn (CC-BY-SA)

Mo Yan en 2008 / Johannes Kolfhaus, Gymn (CC-BY-SA)

La semaine dernière, Mo Yan a reçu le prix Nobel de littérature, l’occasion de se (re)plonger dans l’œuvre de cet auteur chinois. Pour mieux appréhender son écriture on pourra commencer par la lecture du portrait que le Monde lui avait consacré en 2000 (en ligne) ou un entretien avec l’auteur, publié la même année et disponible sur Persée : Le pays de l’alcool de Mo Yan.

Pour une vision plus générale de la littérature chinoise, on pourra consulter l’un des Que sais-je ? consacrés à la littérature chinoise et disponibles dans les BU : La littérature chinoise ancienne et classique (1991) et La littérature chinoise moderne (1993).

L’œuvre de Mo Yan est abondante, une centaine de romans, nouvelles et essais. D’après Universalis, une quinzaine de ses romans ont été traduits en français, et si nous n’avons pas fait le pointage exact nous pouvons tout de même vous dire que 27 ouvrages de l’auteur sont disponibles dans les BU de Bordeaux, 19 en français et 8 en chinois.

Bonne lecture !

Spreekt u nederlands ? Le néerlandais en v.o.

Tulip

par sk8geek sur FlickR (CC-BY-SA)

La bibliothèque universitaire de lettres possède une collection de  littérature néerlandaise. Nous vous proposons aujourd’hui de la découvrir en version originale. Vous ne parlez pas néerlandais ? Pourquoi ne pas s’initier au néerlandais grâce à nos méthodes de langue que vous trouverez au deuxième étage ?

Lire la suite

Le wi-fi dans les BU

Logo wifi (c)Bien pratique pour travailler à la BU, la connexion au wi-fi n’est pas toujours une sinécure. Il existe en effet différents réseaux selon les bibliothèques et les usages, cet article se propose d’en faire la synthèse.

Bx3

Le réseau bx3, disponible dans les bâtiments de l’université, est certainement celui que vous connaissez le mieux. Si vous ne l’utilisez pas encore, un guide utilisateur vous donnera toutes les explications pour vous connecter.

Reaumur

Le réseau Reaumur est disponible à la BU Lettres, il fonctionne sur le même principe que le réseau Bx3, à l’ouverture du navigateur une page vous permettra de choisir votre établissement et de vous connecter. Un guide complet est disponible sur le site du PRES.

Attention pour REAUMUR à bien désactiver le bloqueur de pop-ups de votre navigateur et à laisser active la pop-up qui s’ouvrira au moment de la connexion (vous pouvez la réduire mais si vous la fermez, la connexion se coupera au bout de 5 minutes).

Eduroam

Ce dernier réseau accessible sur l’ensemble du campus présente plusieurs avantages :

  • un réseau très stable.
  • moins de restrictions de sécurité, vous pourrez utiliser tous les services internet, y compris l’envoi de mails depuis une boîte thunderbird ou outlook.
  • authentification pérenne sur votre poste, plus besoin de saisir son mot de passe à chaque connexion.
  • connexion sur un grand nombre de campus : Eduroam a commencé en Europe et est aujourd’hui présent dans plus d’une cinquantaine de pays. La plupart des universités françaises sont membres de ce réseau, vous pourrez donc utiliser le wi-fi à l’aide de vos identifiants Bordeaux 3 dans tous ces établissements.

La seule contraintre d’eduroam est qu’il nécessite une petite configuration préalable qui varie selon le système d’exploitation utilisé. vous trouverez la procédure détaillée sur le site du PRES.


Si vous rencontrez des problèmes lors de la connexion au wi-fi n’hésitez pas à laisser un message ici nous tâcherons de vous répondre au mieux. Vous pouvez aussi vous adresser aux moniteurs étudiants de la salle K105.

1er Festival international du film indépendant de Bordeaux !

Le 1er Festival du Film Indépendant de Bordeaux se déroulera du 2 au 7 octobre 2012.

Caméra 35mm Konvas-automat 1KSR-1M - Runner1616 (CC-BY-SA)

Caméra 35mm Konvas-automat 1KSR-1M – Runner1616 (CC-BY-SA)

À cette occasion, une sélection de films de différents genres sera proposée au public bordelais. La particularité de ce festival étant de proposer des films produits par de jeunes réalisateurs de différents pays.

24 projections sont prévues dont 8 en compétition officielle mais aussi de nombreuses animations, masterclass, soirées dans différents lieux de la ville.

Les films en compétition officielle : Antiviral de Brandon Cronenberg, Avalon de Axel Petersén, El estudiante de Santiago Mitre, Gimme the loot de Adam Leon, L de Babis Makridis, Les coquillettes de Sophie Letourneur, Not waving but drowning de Devyn Waitt, et enfin Rengane de Rachid Djaïdani. Vous pouvez télécharger le programme complet du festival en pdf.

Nous vous invitons également à vous documenter, visionner et emprunter dans la salle multimédia de la BU Lettres. Située au 2e étage de la BU, ce service propose actuellement plus de 3 000 DVD ( fictions, documentaires et méthodes de langue). Les collections ont vocation à couvrir l’ensemble des disciplines et des thèmes enseignés à l’université.

Les  films, en version originale, sont représentatifs de tous les continents et vous pourrez en trouver un certain nombre dans le domaine du « film indépendant ».

Exemples de films disponibles à la salle multimédia de la BU Lettres :

Vous pouvez aussi consulter plusieurs filmographies thématiques.