Voguer d’île en île grâce à la littérature

ile-en-ile

« Ile en île » (http://www.lehman.cuny.edu/ile.en.ile/) est un site Internet, consacré aux ressources culturelles, et particulièrement littéraires, du monde insulaire francophone. Les écrivains des îles de l’Atlantique, de l’Océan Indien, du Pacifique et de la Méditerranée y sont recensés, avec des notices biographiques et la liste de leurs œuvres. Ils sont classés par ordre alphabétique sur la page d’accueil, mais on peut aussi les rechercher par aire géographique.

Le site présente également différents dossiers thématiques, des enregistrements audio et vidéo d’écrivains.

Fondé en 1998 par Thomas Spear, professeur à New-York et Sylvie Roussel Gaucherand, documentaliste, le site est hébergé par l’Université de New-York et compte de nombreux contributeurs, le plus souvent universitaires des divers continents.

Un grand nombre d’œuvres des écrivains présents sur ce site se trouvent à la Bibliothèque Universitaire de Lettres, au 3e étage, côté Sud dans le secteur « Littérature francophone ». Vous pouvez aussi faire une demande d’acquisition ou vous rendre au centre de documentation du CELFA, à la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine.

Publications officielles de l’Union européenne, un guide en ligne

European flags / Michal Kubicek / CC BY-NC 2.0 FlickR

Nous connaissions déjà l’excellent travail des collègues de la Bibliothèque nationale de France dans le domaine des guides de recherche documentaire en ligne.

Le  GREBIB lancé en 2005, propose notamment derrière le poétique vocable de « miscellanées », une multitude d’aides et de parcours de recherche. Ces derniers  s’aventurent au sein de corpus à juste titre, aussi divers que les outils biographiques, les annuaires ou encore  les bulletins paroissiaux.

Ils récidivent avec de nouveaux outils thématiques dont le très intéressant Guide des publications officielles de l’Union européennes. L’esprit reste le même avec la complémentarité proposée entre ressources web et documents  imprimées. Structuré et commenté, ce site peut s’avérer très utile pour se repérer dans le dédale documentaire de l’imposante institution continentale.