L’Allemagne à l’honneur du festival d’histoire de Pessac 2014

A l’occasion du 25ème festival du film d’histoire de Pessac qui se tiendra du 17 novembre au 24 novembre, la bibliothèque Élie Vinet vous invite à arpenter le cours tumultueux de l’histoire de l’Allemagne des XIXe et XXe siècles.

Une sélection d’ouvrage est exposée à l’entrée de la bibliothèque, dont vous pouvez d’ores et déjà prendre connaissance dans Babord+.

Vous y trouverez de quoi étancher votre soif de savoir, bousculer quelques stéréotypes, et glaner des réponses aux questions abordées lors de ce festival :

  • Comment l’Allemagne a-t-elle surmontée le chaos de cette histoire  récente?
  • Comment d’une hostilité multiséculaire, est-on parvenu au couple franco-allemand ? Qu’en est-il de cette relation aujourd’hui ?
  • Existe-t-il un modèle allemand ? Quid de sa conception de la nation, de sa vision géopolitique ?

Bonnes lectures.

Livres d’art … ouverts … redécouverts

La restructuration des collections et le départ du fonds lettres ont ouvert de nouvelles perspectives pour les collections du Monde anglophone qui se déploient désormais sur les trois étages de la bibliothèque Henri Guillemin.

La belle surprise ? la possibilité de mettre en valeur les « vieux ouvrages » du fonds Arts. Ouvrages des années 50 et 60, aux couvertures grises peu engageantes mais qui recèlent pourtant de trésors : illustrations en noir et blanc parfaitement contrastées,  photos des artistes du cinéma muet ou Bordeaux_juil1_sep14 003 Bordeaux_juil1_sep14 004 Bordeaux_juil1_sep14 001projets architecturaux « modernes »… autant d’ouvrages que nous avons ouverts et redécouverts.

Une invitation à venir visiter ce fonds … exposé sur les trois étages.

Mikhaïl Iourievitch Lermontov

lermontov_m

Il y a 200 ans, le 15 octobre 1814 était né Mikhail Lermontov, le poète et le romancier russe. Il n’a vécu que 27 ans, mort lors d’un duel à Piatigorsk.

On sait très peu de choses de Lermontov : nous le connaissons à travers quelques lettres qu’il a laissées et les souvenirs de ces contemporains. Mais ses œuvres continuent à nous toucher deux cents ans plus tard tellement elles sont personnelles. Il semblerait que Lermontov regardait la vie comme Pétchorine, le personnage principal de son chef-d’œuvre « Un héros de notre temps » : En ce qui me concerne, je vais toujours plus bravement de l’avant quand je ne sais pas ce qui m’attend. Puisque rien de pire que la mort ne peut arriver, et qu’on ne peut échapper à la mort ! 

 

Actuellement à la la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine (MSHA) a lieu le colloque qui rend hommage à Mikhaïl Iourievitch Lermontov.

C’est aussi l’occasion de venir à la bibliothèque LE-LEA pour découvrir et redécouvrir les livres de Lermontov en russe et en français.

Pride : du cinéma en salle à ne pas manquer

Vous avez aimé The full monty ? Good morning England ?

Alors ne manquez pas en ce moment au cinéma

indexUne manière peut-être de se pencher sur la Grande-Bretagne sous Margaret Thatcher

Retrouvez les critiques du Film dans Factiva

La Tribune de Genève, 17 septembre 2014

24 Heures, 17 septembre 2014

Les Échos, 17 septembre 2014

Prix des lecteurs de l’Escale du livre, c’est aussi dans les BU

10426700_525476124246053_7972724716420445237_nAvez-vous trouvé dans le tram un de ces livres ?

Ces livres circulent dans le tram depuis le 16 septembre. Il sont aussi dans les bibliothèques municipales et universitaires de l’agglomération bordelaise.

Ce sont les 5 titres en compétition pour le 2e prix des lecteurs de l’Escale du livre de Bordeaux qui sera décerné en avril 2015.

Vous pouvez participer ! 7 mois pour lire les 5 titres et voter, au mois de février, dans les bibliothèques de l’agglomération bordelaise

Vous pouvez emprunter les titres au 3e étage de la BU Lettres ou au CRM de l’IUT.

N’hésitez pas :  empruntez, lisez, commentez, partagez.

Bonne lecture

Pour rencontrer les auteurs, rendez-vous régulièrement sur le site de l’Escale

http://escaledulivre.com/

[chronique BD] Mon ami Dahmer

Mon ami Dahmer, éditions « ça et là » (2013)

Bien connu aux USA pour son strip hebdomadaire The City publié dans plus de 140 journaux, John « Derf » Backderf a grandi dans une petite bourgade paisible de l’Ohio, entre Akron et Cleveland, campagne boisée et banlieues résidentielles. En même temps que Jeffrey Dahmer, futur « cannibale de Milwaukee » soit l’un des plus fameux serial killer américain (responsable de 17 meurtres, nécrophilie, cannibalisme, fétichisme post-mortem, etc) alors adolescent solitaire et perturbé dans les mêmes collège et lycée. Préfacé par l’incontournable Stéphane Bourgoin, LE spécialiste de la question serial killer en France, Mon Ami Dahmer, retrace les adolescences parallèles des deux camarades sur fond de vies de familles pas si tranquilles. En plus de ses souvenirs personnels, Derf a mené l’enquête, revu et interviewé des dizaines de témoins de l’époque, lu et relu les dossiers du FBI, les dépositions et les interviews de Dahmer pour livrer un témoignage de première main sur cette descente aux enfers d’un ado à la dérive, alcoolique dès 14 ans, homosexuel contrarié et étripeur d’animaux, fasciné par les cadavres et les entrailles, dont l’existence très solitaire et totalement déprimante n’a pas croisé un destin qui aurait pu l’éloigner de ses pulsions morbides. Sorte de fantôme farfelu et malsain malgré sa carrure d’athlète, Dahmer hante les bois derrière chez lui ou le parking du lycée où il planque ses flasques d’alcool. Derf et ses potes l’ont repéré, en ont même fait leur mascotte (il devient un héros de BD burlesque dans le journal du lycée), imitent ses comportements étranges et montent un vrai Dahmer fan-club ! Sans soupçonner, ni eux ni personne, ni ses parents ni aucun adulte (ce que Derf trouve le plus ahurissant avec le recul), les terribles démons qui dévorent leur camarade. Malgré des épisodes alarmants, évidences à rebours…