S’orienter à la bibliothèque universitaire de lettres

Beaucoup d’entre vous sont déroutés par les points cardinaux signalés dans le catalogue Babord+. Plus d’un ne sait pas dans quelle direction avancer quand le livre localisé se trouve au « 1er étage Nord » ou bien « 2eme étage Sud ».

Sachez que même si vous n’avez pas de boussole sur vous,  il existe un moyen de se repérer : à l’entrée de chaque salle, derrière le bureau de prêt, deux flèches indiquent le Nord et le Sud. Il ne vous reste qu’à prendre la direction de votre choix. Si vos questions d’orientation sont plus compliquées que nord / sud n’hésitez pas à vous adresser aux bibliothécaires.

Réserver, prooooolonger … les nouveaux services de Babord+

ARGENTINECHILIBOLIVIA 400

Ca y est, on y est … depuis un mois il est possible
– de réserver les documents qu’un lecteur plus rapide a déjà emprunté
– et de prolonger pour une semaine celui que vous n’avez pas tout à fait fini de lire.

Un service attendu, qui a nécessité de coordonner les besoins et les possibilités des 17 bibliothèques de Bordeaux 3.

Plus de 200 demandes de réservations sur l’ensemble des bibliothèques de Bordeaux 3 depuis l’ouverture du service, il y a un mois… c’est réussi et ça marche !
Même si certains ouvrages, comme les manuels de cours par exemple, ne peuvent pas être réservés ou prolongés.

Comment s’y prendre ? Il suffit d’aller sur Babord+ et d’ouvrir son compte lecteur.
La démarche complète avec assistance personnalisée ? Rendez-vous vite dans votre bibliothèque préférée pour retrouver un bibliothécaire !

Sinon, connectez-vous sur Babord+ et lancez-vous …

Patrimoine à domicile

Site web BnF Banque d'images (détail page d'accueil)

Site web BnF Banque d’images (détail page d’accueil)

Depuis des siècles, la Bibliothèque nationale de France (BnF) constitue patiemment la majeure partie du patrimoine documentaire national. L’ampleur de cette mission implique un accès sur place sous certaines conditions dans un souci de préservation et de conservation d’un ensemble de plusieurs millions de documents sur tous supports et désormais de données issues du web.

La BnF cherche à étendre la diffusion et la valorisation de ses fonds en proposant depuis de nombreuses années un service payant de reproduction de document à la demande permettant de satisfaire des besoins précis qui n’auraient pas eu l’opportunité de faire l’objet d’une numérisation dans le programme de Gallica, sous réserve que le document puisse être légalement reproduit.

  • Retrouvez les détails et les tarifs des prestation dans la rubrique « Reproduction » du site web
  • Vous avez la possibilité d’effectuer des demandes de reproduction en ligne lors de la consultation d’une notice du catalogue général, à l’aide d’un bouton « Acheter une reproduction » (voir cet exemple)
  • Vous pouvez consulter enfin la Banque d’images du Département de la reproduction afin d ‘obtenir des tirages d’œuvres déjà reproduites ou pour utiliser directement le fichier image en prenant soin d’en mentionner l’origine.

Habemus bibliothecam ? Lancement du chantier de la bibliothèque diocésaine de Bordeaux

Centre Louis Beaulieu / Catho Bordeaux / (CC BY-NC-SA via FlickR

Centre Louis Beaulieu / Catho Bordeaux / (CC BY-NC-SA via FlickR

Théologie, religion et histoire locale, un centre de ressources s’apprête à faire peau neuve à quelques stations de tram du campus !

C’est aujourd’hui que la Bibliothèque diocésaine de Bordeaux ferme ses portes au public pour les deux années à venir.  Une partie des ouvrages restera accessible à partir de cet automne, dans un local prêté par le groupe scolaire Saint-Genès au 150 de la rue du même nom. La future bibliothèque investira un nouvel espace réhabilité, toujours au sein du Centre Louis Beaulieu qui disposera d’une salle de consultation et d’un auditorium ainsi que d’une capacité de stockage étendue.

Vous trouverez de nombreuses informations sur le nouveau site web de la bibliothèque qui propose notamment un catalogue en ligne décrivant progressivement ses collections. (certains titres sont également visibles dans le SUDOC).

Sans Bisphénol A

Rubber Stamp Treephoto par Jeffrey Beall sur Flickr

Rubber Stamp Tree
photo par Jeffrey Beall sur Flickr

 

Depuis quelques mois, la BU Lettres a remisé ses nombreux tampons dateurs (prêt 15 jours, prêt 3 semaines, prêt 4 semaines, etc.) au profit d’imprimantes thermiques. Une fois les documents enregistrés sur le compte du lecteur,un ticket précisant la date de retour et le titre des documents empruntés est édité.

C’est l’occasion de rappeler aux nostalgiques du tampon encreur et des post-it jaunes (« Mais je vais le perdre, ce ticket… ») qu’ils ont accès à leur compte lecteur sur le catalogue Babord+ avec leur identifiant et mot de passe universitaire.

L’occasion aussi de préciser que le papier utilisé dans les imprimantes est issu de forêts gérées durablement (certification FSC), et garanti sans Bisphénol A.

Parfois, c’est quand même mieux après !

Accéder aux ressources électroniques des autres universités

Electronic circuit / Nicola Asuni (CC-BY-SA)Pour s’abonner à une ressource numérique, une université indique au fournisseur la population à desservir et paie en fonction de ce nombre. Pour cette raison quand nous prenons un abonnement à Bordeaux 3, nous nous limitons aux usagers de Bordeaux 3, et les autres universités font de même.

Comme Babord+ rassemble les documents de toutes les universités il se peut que vous tombiez sur des abonnements à des revues d’autres universités qui pourraient vous intéresser mais que Bordeaux 3 n’a pas (on est obligé de faire des choix !), vous serez alors confrontés à un écran d’authentification que vous ne pourrez passer …

Heureusement il existe une parade, nos contrats passés avec les fournisseurs intègrent le plus souvent une exception permettant de donner accès, en plus de la population de l’université, aux  « Walk-In Users » autrement dit aux usagers de passage. Les universités de Bordeaux proposent chacune des postes permettant d’accéder à ces ressources, sur place :

  • Bordeaux 1 : poste dédié à la BU Sciences et Techniques (Tram Arts & Métiers) pour les extérieurs (attention : file d’attente possible)
  • Bordeaux 2 : à la bibliothèque de la Victoire, 1 poste dédié et possibilité d’ouverture de sessions sur les autres postes sur demande au bureau de renseignement
  • Bordeaux IV : accès depuis tous les postes publics de la BU Droit

Blogs scientifiques: entre tutoriels et discours de la méthode

descartes 16 / Leo Nabuco et Renato Paschoaleto CC BY-NC-SA 2.0 / via FlickR

L’article suivant repéré il y a peu sur le web, « Gérer la documentation | Quelques considérations générales« , n’est pas une tentative de synthèse définitive d’un éminent professionnel de l’information scientifique et technique. Ce billet de blog est le fruit des réflexions d’un usager ou plutôt d’une praticienne de la documentation: Franziska Heimburger.  Cette doctorante à l’EHESS anime avec son camarade Emilien Ruiz, le blog La Boîte à Outils des Historiens, exemple typique et extrêmement riche d’un genre que je pourrais qualifier de blog scientifique.

Nous le savons tous, la recherche d’informations dans le cadre de ses études ou de ses recherches tient désormais autant de la quête de l’objet rare que d’un apprentissage du foisonnement. Les professionnels de l’information scientifique et technique qu’ils soient bibliothécaires, documentalistes ou ingénieurs déploient aujourd’hui beaucoup d’énergie pour accompagner les chercheurs et les étudiants.  Il reste cependant qu’en complément de l’apport des techniciens et des spécialistes, rien ne remplace l’expérience de ses pairs.

Institutionnalisée avec la plateforme de « carnets de recherche »,  Hypothèses.org du portail OpenEdition où l’on retrouve Emilien Ruiz aux commandes de Devenir historien-ne, la pratique du blog scientifique est dans le domaine des sciences humaines et sociales, riche du partage des expériences de méthodes et de formation aux outils numériques de la recherche sans négliger pour autant la maitrise des techniques traditionnelles.  Vous pouvez ainsi juger sur pièces, avec le blog Numismatique médiévale qui mêle les traditionnelles sciences auxiliaires de l’histoire du Moyen-âge et les flux de métadonnées (le site est malheureusement en sommeil depuis 2009).

Discussions, tutoriels, bancs d’essai, autoformation et autres arcanes du « raccourci clavier » sont autant d’informations à suivre dans la blogosphère des sciences humaines et sociales. Cette prise de conscience de l’importance accordée aux compétences numériques dans la formation du chercheur quelque soit sa discipline de prédilection est à mon sens un encouragement. Les flux RSS de ces différents blogs sont ainsi à mettre sans hésiter dans tous les bons agrégateurs et peuvent inciter (pourquoi pas?) à se lancer dans sa propre introspection méthodologique et questionner ainsi les fondements de chaque discipline.