Festival international du film d’histoire à Pessac : Culture et Liberté

Pour Jean-Noël Jeanneney « la contrainte féconde et la liberté mortifère ». Les limites imposées, celles politiques, sociales ou même intellectuelles, sont autant de frontières à franchir pour l’esprit libre. De l’entrave naît la création qui finalement devient une nouvelle forme de culture, une culture innovante.

Cette idée est abordée via de nombreux exemples à l’occasion du 27ème Festival international du film d’histoire à PESSAC. La manifestation, qui a lieu du 14 au 21 novembre, propose une série de projections, mais aussi de rencontres sur cette thématique.

affiche-festival-pessac

Intitulé cette année « Culture et liberté », ce rendez-vous est l’occasion de redécouvrir l’inventivité qui perdure dans ses diverses expressions artistiques même dans un contexte contraignant.

Une bibliographie vous permettra de mieux appréhender les enjeux. La bibliothèque histoire/histoire de l’art (Élie Vinet) vous propose en parallèle une exposition où tous les livres sont empruntables.

Bonne lecture !

Festival du film d’histoire de Pessac : à l’heure du Proche-Orient

 

L’Orient est un territoire propice au fantasme. L’imaginaire qui transparaît à travers les films (Lawrence d’Arabie de David Lean) et la littérature (Les Mille et Une Nuits) est fécond. Pourtant cette dimension irréelle contraste fortement avec la dure réalité d’aujourd’hui : celle d’une zone de conflits et de tensions.

Cette opposition est l’un des sujets abordés à l’occasion du 26ème Festival international du film d’histoire à PESSAC. La manifestation, qui a lieu du 31 mars au 3 avril, propose une série de projections, mais aussi des débats sur des thématiques actuelles propres à cette partie du monde.

Affiche un si Proche Orient

Intitulé cette année « Un si Proche-Orient », ce rendez-vous est l’occasion de redécouvrir la monumentale richesse historique d’une région, la création artistique présente (notamment cinématographique), mais aussi de discuter des perspectives futures.

Une bibliographie vous permettra de mieux appréhender les enjeux dans un contexte social complexe. La bibliothèque histoire/histoire de l’art (Élie Vinet) vous propose en parallèle une exposition où tous les livres sont empruntables.

Bonne lecture !

Games of thrones IRL*, essai de relecture historique du Trône de fer

Siège VIIe ou VIIIe siècle (?) ; dossier et accoudoirs 2e moitié du IXe siècle
Bronze en partie doré ;
Insigne de la royauté provenant du Trésor de Saint-Denis
BnF, Monnaies, Médailles et Antique, Inv. 55-651

Le cycle du Trône de fer (Games of Thrones en anglais) de l’auteur américain George R. R. Martin s’inscrit dans la longue lignée de la littérature du merveilleux plus connue sous son appellation anglaise de « fantasy » particulièrement ancrée dans un univers d’inspiration médiévale.

Le propre de la fiction est bien souvent de proposer une lecture différente de la réalité. Il reste cependant possible de retrouver quelques caractéristiques du récit du Trône de fer dans l’évocation que nous délivre les historiens du haut Moyen-âge et de la période féodale du 6eme au 12eme siècle. Géopolitique des serments, royauté symbolique, expansion religieuse ou émergence du chevalier sont autant de thèmes issus de cette période souvent méconnue.

Loin d’épuiser le sujet, voici quelques suggestions de lecture disponibles à l’université autour de l’exemple français et scandinave :

Un petit jeu pour finir:

L’œuvre de George R. R. Martin présente au moins une qualité indéniable pour tout médiéviste qui se respecte. l’évocation des différents blasons des seigneurs des 7 royaumes suit en général les quelques règles qui structurent l’héraldique européenne.

Saurez-vous identifier l’origine historique des blasons ci dessous qui auraient pu inspirer le Trône de fer ?

Stark

Stark

Barathéon

Barathéon

Lannister

Lannister


* IRL:  « In real life » traduisez « rencontre réelle » ou « rencontre IRL » d’après le Grand dictionnaire terminologique

Le festival international du film d’Histoire de Pessac

Caméra Ciné-Kodak Special II 16mm - Frank Gosebruch (CC-BY-SA)

Caméra Ciné-Kodak Special II 16mm – Frank Gosebruch (CC-BY-SA)

Comme tous les ans depuis 1990, depuis lundi et jusqu’au 26 novembre a lieu le festival international du film d’Histoire de Pessac. Cette année, ce sont plusieurs dizaines de films qui sont proposés sur le thème : « Les années 70, le grand tournant ». Vous trouverez sur le site du festival la grille complète de la programmation.

Si vous n’arrivez pas à concilier votre agenda et le programme du festival vous pourrez toujours vous consoler avec des documentaires primés au festival les années précédentes et disponibles dans les BU :

  • Tous au Larzac de Christian Rouaud (prix du jury 2011, catégorie documentaire)
  • Les arrivants de Claudine Bories et Patrice Chagnard (prix lycéen 2010, catégorie documentaire)
  • Vaincre de Marco Bellocchio (prix du jury 2009, catégorie fiction)
  • Et puis les touristes de Robert Thalheim (prix du jury 2007, catégorie fiction)

Bon film !

1er Festival international du film indépendant de Bordeaux !

Le 1er Festival du Film Indépendant de Bordeaux se déroulera du 2 au 7 octobre 2012.

Caméra 35mm Konvas-automat 1KSR-1M - Runner1616 (CC-BY-SA)

Caméra 35mm Konvas-automat 1KSR-1M – Runner1616 (CC-BY-SA)

À cette occasion, une sélection de films de différents genres sera proposée au public bordelais. La particularité de ce festival étant de proposer des films produits par de jeunes réalisateurs de différents pays.

24 projections sont prévues dont 8 en compétition officielle mais aussi de nombreuses animations, masterclass, soirées dans différents lieux de la ville.

Les films en compétition officielle : Antiviral de Brandon Cronenberg, Avalon de Axel Petersén, El estudiante de Santiago Mitre, Gimme the loot de Adam Leon, L de Babis Makridis, Les coquillettes de Sophie Letourneur, Not waving but drowning de Devyn Waitt, et enfin Rengane de Rachid Djaïdani. Vous pouvez télécharger le programme complet du festival en pdf.

Nous vous invitons également à vous documenter, visionner et emprunter dans la salle multimédia de la BU Lettres. Située au 2e étage de la BU, ce service propose actuellement plus de 3 000 DVD ( fictions, documentaires et méthodes de langue). Les collections ont vocation à couvrir l’ensemble des disciplines et des thèmes enseignés à l’université.

Les  films, en version originale, sont représentatifs de tous les continents et vous pourrez en trouver un certain nombre dans le domaine du « film indépendant ».

Exemples de films disponibles à la salle multimédia de la BU Lettres :

Vous pouvez aussi consulter plusieurs filmographies thématiques.

Aimez-vous les fleurs de Shanghai ?

Sur les 4800 DVD présents à la BU lettres, des dizaines de « best borrows »,  DVD empruntés et réempruntés plus de dix fois, cinquante fois et même plus de 100 fois … Peu d’ouvrages présents en bibliothèque peuvent se prévaloir d’une telle performance.

Le documentaire, un autre cinéma (DR)Les fleurs de Shanghai, un film de Taiwan qui raconte les amours coupables de la haute société chinoise au 19ème siècle, Les temps modernes de Charlie Chaplin, Metropolis de Fritz Lang, La vie est belle de Roberto Benigni, La haine de Mathieu Kassowitz … font partie de ces DVD à grand succès de Bordeaux 3. Prescriptions des enseignants ou choix personnels, difficile de savoir surtout pour des titres plus confidentiels comme Inch’Allah Dimanche,  la noce, le cerf-volant et Wesh Wesh… empruntés plus de cinquante fois.

Mais peu importe les spéculations…  Que vive le cinéma d’auteur, de tous les pays, de toutes les cultures, de toutes les tendances, pourvu qu’il soit l’expression sincère et passionnée de leurs auteurs … Le plaisir ne se boude pas et le choix pléthorique, documentaire ou fiction, cinéma asiatique ou italien, 3 DVD pour 15 jours … mais rien ne vous empêche de renouveler vos prêts de DVD tous les jours. Pas de modération !

PS : Le cinéma se lit aussi à la BU lettres !