Invitation pour le Mois du film documentaire

Image-moisdudoc2014-HD

Du 12 au 27 novembre, nous vous invitons à 5 soirées de projections-débats autour d’une sélection de films documentaires

Sur le thème FILMER LA VILLE

Mercredi 12 Novembre : 18h30-21h

Un lien qui sépare de Pauliina Salminen
A côté(s) de Anne Philippe
Echanges avec Anne Philippe, réalisatrice de A cotés
Lieu : IUT Montaigne, Amphi 2.

Jeudi 13 novembre : 18h30-21h


 Considérant qu’il est plausible que de tels événements puissent à nouveau survenir / Sébastien Thiéry
Cause commune / Sophie Averty. 2013
Lieu : IUT Montaigne, Amphi 1.

 Soirée animée par les étudiants en DUT Gestion Urbaine

Jeudi 27 novembre : 18h30-21h dans le cadre du colloque PAGODE

Aux arbres, citoyens ! De Sophie Fueyo.Ecrit par Marie-Kenza Bouhaddou
Un lien qui sépare / Pauliinna Salminen
A laisser ou a prendre / Pauliinna Salminen
Echanges avec Pauliina Salminen, réalisatrice
Lieu : Maison des étudiants, Université Bordeaux Montaigne Campus Bordeaux Montaigne,
Soirée animée par Raphaele Bertho, maître de conférence

EN PARTENARIAT AVEC LE FILM DU FILM D’HISTOIRE DE PESSAC

Mardi 18 novembre

18h00 : « Cao Bang, les soldats sacrifiés d’Indochine » (0h52), de Bernard George

Mercredi 19 novembre

Les garçons de Rollin - Un lycée sous l'Occupation

18h00 : « Les Petits Héros de Varsovie » (0h52), de Chochana Boukhobza en présence de la réalisatrice

19h45 : « Les Garçons de Rollin » (1h25), de Claude Ventura

Soirées animées par des étudiants de Master 1 de l’IJBA

Connaissez-vous Francis Jeanson ?

« Francis Jeanson, itinéraire d’un intellectuel engagé » est le sujet du dernier film documentaire de Catherine de Grissac et de Bernard Vrignon projeté à la BU lettres le mardi 27 novembre à 17h en présence des deux réalisateurs.
C’est le portrait d’un philosophe bordelais, sartrien, engagé dans son temps et dans son époque : résistant pendant la deuxième guerre mondiale, il est à l’origine des « réseaux Jeanson » qui, dès 1957, ont participé à la décolonisation en Algérie. Cette lutte, la plus connue, occulte les multiples engagements pris tout au long de sa vie. Action culturelle, psychiatrie ouverte, Bosnie pluriethnique… Ce film retrace la cohérence de cette démarche et vise à inspirer tous ceux et toutes celles qui font le « pari de la réappropriation du monde ».

Fragments d’une révolution

Ce film, primé dans huit festivals, présente de manière originale les élections en Iran en 2009. Il confronte la présentation des médias officiels avec celle des personnes qui ont filmées l’évènement à travers leur téléphone portable.

Un montage réalisé en Aquitaine, un film anonyme, présenté par Fabrice Marache le mardi 20 novembre à 17 heures à la BU lettres.

Fragments d’une révolution … un film qui ne laisse personne indifférent.Image

Jacques Ellul, l’homme entier

Jacques Ellul, un  bordelais que l’on n’ose plus présenter… enfin si, pour vous inviter à le rencontrer à travers le documentaire de Serge Steyer.

Professeur d’histoire du droit, sociologue et théologien protestant, Jacques Ellul est un penseur de la technologie, du politique, des idées à la mode, de la communication, de l’art contemporain, de la révolution, de la pensée de Marx, de la foi… plus de 60 livres et quelques centaines d’articles pour exprimer sa pensée, la plupart traduits à l’étranger .

Jacques Ellul disait de son oeuvre qu’elle est entièrement centrée sur la liberté.

Venez le (re)découvrir à travers un documentaire projeté à la BU lettres, le 8 novembre à 17h. Le réalisateur sera là ainsi qu’un doctorant de l’université de Bordeaux 3, pour nous présenter un homme profondement engagé dans son temps.

Dans le cadre du mois du film documentaire, ce film inaugure une série de 5 films, projetés à la BU lettres et à l’IUT, accompagnés, toujours, par leur réalisateur ou  producteur