Gottfried Wilhelm Leibniz : tricentenaire de la mort du mathématicien et philosophe (1646-1716)

Le tricentenaire de la mort de Gottfried Wilhelm Leibniz (1646-1716) et l’organisation d’un colloque international le 25 et 26 novembre (SPH) sont l’occasion pour la BU Lettres et Sciences Humaines de vous proposer une petite incursion dans ses fonds de philosophie, anciens et récents (2ème étage, espace central).

dsc_0005-2

« Philosophe baroque, à la fois très connu et méconnu » selon l’expression de Martine de Gaudemar, Leibniz n’en reste pas moins un savant prenant place au cœur des controverses philosophiques et scientifiques de son temps. Son œuvre, transdisciplinaire avant l’heure, est un exemple de ce que les humanités peuvent apporter à la culture : une réflexion, des outils, une compréhension du monde.

Création à partir : The Miriam and Ira D. Wallach Division of Art, Prints and Photographs: Print Collection, The New York Public Library. "Gottfried Wilhelm, Freiherr von Leibniz, 1646-1716." The New York Public Library Digital Collections. http://digitalcollections.nypl.org/items/510d47e2-cc68-a3d9-e040-e00a18064a99

Création à partir : The Miriam and Ira D. Wallach Division of Art, Prints and Photographs: Print Collection, The New York Public Library. « Gottfried Wilhelm, Freiherr von Leibniz, 1646-1716. » The New York Public Library Digital Collections. http://digitalcollections.nypl.org/items/510d47e2-cc68-a3d9-e040-e00a18064a99

Pour introduire les lecteurs à sa pensée, l’exposition présente différentes éditions de ses textes, éditions plus ou moins récentes, reflets de l’intérêt sans cesse renouvelé que ses écrits ont su susciter.

dsc_0028-1

Autre facette de son activité, peut-être moins connue, celle de Leibniz bibliothécaire. De cette carrière dont on ne saurait oublier qu’elle fut sa profession principale, on pourra retenir quelques mots : « Une bibliothèque bien garnie est comme un magasin de science et comme une archive imprimée » et l’idée qu’une « Bibliothèque, quelque belle qu’elle soit, ne peut se conserver, si l’on n’a soin de l’augmenter ».

Revenir sur cette carrière et plus largement sur son œuvre était nécessaire au regard de l’influence de ses idées aussi bien de son vivant qu’après sa mort (le 14 novembre 1716), en Europe et dans le monde, sans oublier la portée de ses découvertes.

dsc_0006-1

Une bibliographie nullement exhaustive vous permettra de découvrir ou redécouvrir ses recherches !