Imagines nostrum ! Accéder à des archives audiovisuelles autour de la Méditerranée

La Conférence permanente pour l’audiovisuel méditerranéen (COPEAM), actuellement présidée par l’Institut national de l’audiovisuel, rassemble des entreprises publiques comme privées du secteur audiovisuel issues de la quasi totalité des pays riverains de la Méditerranée.
Dans le cadre de son objectif de valorisation du patrimoine audiovisuel de cette région, la COPEAM a lancé le 12 octobre dernier le site Mediterranean Memory (Med-Mem) qui propose  4000 documents d’archives audiovisuelles accessibles gratuitement. De multiples modes d’accès sont proposés avec par exemple une interface cartographique ou chronologique.

Logo Mediterranean Memory

Aimez-vous les fleurs de Shanghai ?

Sur les 4800 DVD présents à la BU lettres, des dizaines de « best borrows »,  DVD empruntés et réempruntés plus de dix fois, cinquante fois et même plus de 100 fois … Peu d’ouvrages présents en bibliothèque peuvent se prévaloir d’une telle performance.

Le documentaire, un autre cinéma (DR)Les fleurs de Shanghai, un film de Taiwan qui raconte les amours coupables de la haute société chinoise au 19ème siècle, Les temps modernes de Charlie Chaplin, Metropolis de Fritz Lang, La vie est belle de Roberto Benigni, La haine de Mathieu Kassowitz … font partie de ces DVD à grand succès de Bordeaux 3. Prescriptions des enseignants ou choix personnels, difficile de savoir surtout pour des titres plus confidentiels comme Inch’Allah Dimanche,  la noce, le cerf-volant et Wesh Wesh… empruntés plus de cinquante fois.

Mais peu importe les spéculations…  Que vive le cinéma d’auteur, de tous les pays, de toutes les cultures, de toutes les tendances, pourvu qu’il soit l’expression sincère et passionnée de leurs auteurs … Le plaisir ne se boude pas et le choix pléthorique, documentaire ou fiction, cinéma asiatique ou italien, 3 DVD pour 15 jours … mais rien ne vous empêche de renouveler vos prêts de DVD tous les jours. Pas de modération !

PS : Le cinéma se lit aussi à la BU lettres !

Et ma soeur ? Elle peut venir ?

Et oui, votre grande sœur peut venir librement à la bibliothèque. Elle peut consulter les livres d’art, visionner des films japonais, faire ses recherches (documentaires !) sur internet et les imprimer.

Et votre Papa aussi peut venir.

Les bibliothèques universitaires sont ouvertes à tous. Selon les cas, le public extérieur aura un droit d’inscription à payer pour emprunter. Mais la consultation est libre et gratuite pour toutes les personnes majeures. Alors …

On attend vos parents, vos frères et vos sœurs … il n’y a que le chat qui ne peut pas entrer !